Caractères bouvier bernois : traits, qualités et défauts

Le Bouvier bernois est un chien de race, à l’allure sportive provenant d’un canton bernois en Suisse, d’où son appellation. Apprivoisé pour la vie de ferme, le Bouvier bernois était surtout employé pour la garde des troupeaux et le transport de lait. Si ce chien de race fut socialisé pour convenir à la vie domestique, c’est que sa facilité de dressage et son gabarit plaisent aux propriétaires. En effet, le Bouvier bernois a ses propres particularités physiques, ses qualités, mais aussi ses défauts.

Les traits distinctifs du Bouvier bernois

Avec la puissance de sa tête et son corps massif, le Bouvier bernois se repère très facilement de ses congénères. Il a la particularité d’avoir un corps trapu et bien équilibré. On peut également le reconnaitre par son plastron blanc, ses taches de feu couvrant la pointe de ses membres, la commissure de ses lèvres et le coin interne de ses yeux. Sa tête bien développée s’harmonise parfaitement avec le reste de son corps. Ses traits faciaux sont également bien marqués. Le museau est bien avancé, le crâne est plat, le stop est prononcé. Enduit de blanc, le museau forme la partie claire de sa tête, le reste étant noir marqué de feu. Seul, le bout de sa truffe est noir.

Le Bouvier bernois se distingue aussi par son pelage. N’étant pas uniforme, sa robe admet trois couleurs, dont le noir, le blanc et les marques de feu. Cette couverture noire tricolore se distingue par un plastron blanc, un tronc noir et des membres tachetés de feu.

Le Bouvier bernois : caractères et qualités

Dès que le Bouvier bernois a trouvé son maître, il ne le lâche plus et il lui reste fidèle. En effet, ce chien démontre une affection particulière pour celui-ci pendant que les autres s’acharnent à gagner sa confiance. Il est être intraitable vis-à-vis des étrangers bien qu’il apprécie le contact humain.

C’est pourquoi, lorsqu’il commence à s’habituer aux nouvelles personnes, son arrogance disparait. Ce chien de ferme a souvent besoin d’être en contact avec l’environnement. Les promenades à l’extérieur lui donnent un regain de bien-être et de dynamisme surtout lorsqu’il reste longtemps enfermé en appartement.

Aucun chien n’est parfait

Comme toutes les races de chiens, le Bouvier bernois admet des imperfections pour certaines de ses descendances. En effet, il a été observé que certains individus sont craintifs, frêles avec une ossature fine. Certains ont aussi un défaut de constitution de prémolaires, avec l’absence d’entropion et d’ectropion. Les épaules baissées provoquant une forte inclinaison de la ligne dorsale sont également un défaut chez l’espèce. Chez le mâle, l’anomalie génitale peut se présenter avec l’absence ou le manque de testicule, ce qui est qualifié comme cryptorchidie ou monorchidie. Enfin, une robe non tricolore et qui n’admet pas de fond noir est un autre exemple d’imperfection.